Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA NOUVELLE NAVETTE

Conseil de Quartier du 11 avril 2019. Le compte-rendu de notre représentant.

27 Avril 2019, 17:09pm

Publié par P. SORDET

Le conseil de quartier se compose de 15 membres, élus compris. Nous sommes quatre !!, élu compris dont un qui s'esquive après ½ heure.

 

Nous sommes venus avec une liste de sujets dont nous souhaitons débattre, émanant de « Tisser des liens » et de Jacques Olivier Mazet que nous avons consulté dans l'après-midi.

Je commence l'énumération pour m'entendre dire au bout de cinq minutes qu'il n'y a qu'à !!!! :

"envoyer la liste à la proximité".

 

Quand nous abordons des sujets importants : le viaduc, la gare de Carnot notamment, il nous ait répondu :  « ne vous inquiétez pas , on s'en occupe ». Nous comprenons que l'élu référent fait partie de cette classe qui considère que l'essence du pouvoir c'est le secret.

 

Nous avons bien quelques informations qui filtrent : sur l'utilisation de l'espace piétons en haut de la rue Jules Ledin, sur l'installation de l'annexe du boulanger en haut de la rue du Grand Gonnet, sur l'occupation prochaine du local du square des rubaniers par une association culturelle, sur l'autorisation donné au restaurant kebab d'y installer deux ou trois tables aux beaux jours, ou encore sur le déménagement du commerce « Le Terroir » au rez de chaussée de l'immeuble en fin de réhabilitation, 50 m plus haut.

 

Et puis, l'élu référent rentre dans ses lubies récurrentes sur l'empreinte  « design » qu'il souhaite donner au quartier. Preuve en ait, l'inauguration la veille d'un objet dénommé  « Volubile ». A l'occasion, nous finissons par apprendre que le jury qui a choisi cette œuvre était composé d'élus, de professeurs et de fonctionnaires. Et qu'il a couté "très cher". Politique du secret oblige nous n'en saurons pas plus. C'est un sacré toupet que prétendre que c'est l'aboutissement de quatre ans de réflexion avec le conseil de quartier.

 

S'ensuit dans la foulée et dans la même logique une longue tirade sur la nouvelle centralité du quartier fondée sur on ne sait quels éléments (lui seul les comprend!). Heureux élu qui n'a pas de soucis : son pré carré exclusif c'est le carrefour des trois coins. Il s'y sent à l'aise, il s'y épanouit, il y trouve son bonheur !! Le plus surprenant est que ce discours vient après un brillant exposé sur la logique géographique du quartier : un quart de gâteau. On s'aperçoit même qu'il va jusqu'à la rue Balaÿ mais on ne va pas aller s'embêter avec ces gens là qui n'ont besoin de rien et qui ne demandent rien. 

 

Et puis miracle ! On parle de la place Jacquard et de sa lanterne. Les gens de la métropole se serait enflammé pour un projet à son emplacement. Ai-je bien compris ?

 

Voilà ! La purge est administrée, le discours d'autosatisfaction est terminé. Bonne nouvelle : c'était le dernier de la mandature !

Commenter cet article